Menu

20.3.13

Poètes catalans. Printemps des poètes de Céret

Céret est un petit village du grand Sud catalan, tout près de la frontière espagnole, c'est un endroit que j'aime, il y a le musée d'art moderne, il y a des histoires aussi avec des taureaux et puis il y a eu les peintres, Picasso, Braque, Hugué, des poètes aussi dit-on.
Alors bien sûr, c'est avec plaisir que je suis allée lire mes textes par là-bas, dans une chapelle glacée, avec Jérémy Tissier, Sergueï Wolkonsky et mon grand ami Yves Justamante.

Jérémy Tissier
© Marie-Claude Vidal

Sergueï Wolkonsky
© Marie-Claude Vidal

Yves Justamante

Laura Vazquez
© Marie-Claude Vidal

8.3.13

H.Boghossian et L.Vazquez / Concert-performance de poésie.

Hervé Boghossian est un musicien (guitare, laptop, harmonica et voix), compositeur et improvisateur ; en 2012 il forme le duo Harsh avec François Rossi. 
A l'occasion d'une performance de poésie à la Machine à coudre, nous avons présenté ensemble une toute nouvelle formation poésie/guitare. C'était inattendu et assez violent. Malheureusement, nous n'avons aucune trace du concert, mais la soirée était douce et la musique belle.

4.3.13

Daniel, crois-moi, tu devrais dormir d'abord


© Denis Thomas



Saïd et Jonathan sont solides, ils se sont consolidés l’un dans l’autre dans la parole et dans des scènes sexuelles,  ils vivent, ils vivent une histoire qui n’est pas moins belle que celles des autres, qui est plus solide, qui est plus matériellement solide, qui repose sur des actes quotidiens et justes ; ils ont le sens de la volonté, le sens de la dignité physique, ils sont anarchistes, ils sont volontaires, ils sont solides.
Leur confort n’est pas agréable, leur confort est une épine, une épine lourde et gonflée. Mais il faut bien s’asseoir, il faut bien confortablement aimer et se nourrir, s’hydrater tous les jours, il faut s'asseoir. Ce sont des choses qu’il faut bien faire et même en cas de maladie, il faut les faire. La consigne est de bouger le moins possible, il est conseillé de rester en place, alors forcément ils prennent du poids.


1.3.13


C’est un échange qui se fait au niveau glandes. Saïd et Jonathan ont des glandes, ce qui leur permet de verser la larme secrète le soir dans leur lit. Ils sont si solides, ils ont des corps lisses, bien fins, faits de glandes surnuméraires colorées. Elles sont dans leur intérieur, il suffit de les imaginer. Ce sont les productions des glandes qui créent le sur-poids.
Il y a les glandes lourdes et les glandes fuligineuses, ce qui veut dire qu’elles produisent de la suie. Il y a des glandes inutiles, ce sont les glandes de la main, ce qui veut dire qu’elles ont du sentiment, car la main est le lieu du sentiment.
Les glandes de la main hypertrophiées sont le signe d’une santé fragile, d’une propension à la sénilité. Le sentiment ne devrait jamais être visible. Et c’est attendrissant quand on y pense.
Tu le sais bien, au fond, ce que je veux dire par là, tu le sais.